Passer aux informations produits
  • Pochette de : TOUT IRA BIEN - ARASH SARKECHIC (CD)
1 sur 1

TOUT IRA BIEN - ARASH SARKECHIC (CD)

Genre : N.C
Sortie le 2018-04-13 en ALBUM CD
sur le Label MATCHA

Prix habituel €15,70 EUR
Prix habituel €15,70 EUR Prix soldé €15,70 EUR
Vente Épuisé
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés à l'étape de paiement.
format :

Multi instrumentiste et chanteur, formé à la musique classique comme au jazz, Arash Sarkechik est un musicien du vingt-et-unième siècle. Il a été inspiré par le punk rock, le reggae et a adhéré à la scène alternative Grenobloise des années 90. Il est rompu à l'expression acoustique comme aux fantaisies numériques. Après avoir passé trois décennies à explorer les multiples possibles de ses capacités au sein de différents collectifs, Arash Sarkechik s'engage dans une synthèse subtile de ses expériences. Il délivre un premier album de chansons lumineuses, personnelles et émouvantes. La puissance de ses compositions et de son interprétation provient des enseignements acquis durant les nombreuses étapes de son riche parcours. Pour son premier album, Arash Sarkechik est épaulé par le producteur et oudiste Smadj. Celui ci l'aide à prendre du recul, le pousse à mettre la voix en avant et à épurer ce qui vit autour. Ils imaginent un monde sans frontières, reflet des mille voyages musicaux d'Arash, mais sans tomber dans la collection de trophées ni l'énumération de savoir. Par touche discrète l'Orient et le blues dialoguent amoureusement. Entrainés par les grooves lestes et souples surgis de la basse de Zaf Zapha et de la batterie de Maxime Zampieri, les paysages défilent. Ici les guitares de Didier Bouchet rendent hommage aux rockers du désert, l'accordéon d'Antoine Girard marie saveurs du musette et parfums des Balkans. Là le chant de Mamani Keita réveille les traditions millénaires des chants de griots et les cordes orientales de Rabah Hamrène se souviennent des Mille et unes nuits. Le piano indompté de Roberto Negro, les clarinettes libérées de Pierre Lordet et la fière trompette d'Yvan Djaouti s'associent au oud de Smadj et à la flute d'Arash pour inventer un jazz inédit, un écrin hors norme pour ces puissantes chansons. Elles racontent le monde troublé d'aujourd'hui mais sans s'apitoyer sur ses détails, elles prennent une hauteur poétique, un recul philosophique et parfois un détour intimiste. On peut en cherchant, y sentir la filiation avec les grands chanteurs francophones, Brel, dont il reprend Ces Gens là, ou Ferré et Bashung. On peut aussi observer les traces de ses amours des grands poètes soufis (Hafez, Rumi ou Omar Khayyam) comme français (Apollinaire, Prévert et Baudelaire). Mais on découvre surtout un auteur interprète inspiré et inspirant. Une voix qui lasse de se cacher, se révèle pour nous accueillir au coeur d'un univers riche et passionnant. Et cette visite ne peut que nous émouvoir.