Passer aux informations produits
  • Pochette de : OPEN SYSTEMS - OPEN SYSTEMS QUARTET: ASSIF TSAHAR HUGH RAGIN PETER KOWALD HAMID DRAKE (CD)
1 sur 1

OPEN SYSTEMS - OPEN SYSTEMS QUARTET: ASSIF TSAHAR HUGH RAGIN PETER KOWALD HAMID DRAKE (CD)

Genre : JAZZ
Sortie le 2011-01-01 en ALBUM CD
sur le Label FUTURA MARGE / ATYPEEK MUSIC

Prix habituel €16,50 EUR
Prix habituel Prix soldé €16,50 EUR
Vente Épuisé
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés à l'étape de paiement.
format :

Et voici l'Open Systems Quartet formé d'Assif Tsahar au saxophone ténor et à la clarinette basse, de Hugh Ragin à la trompette, de Peter Kowald à la contrebasse et d'Hamid Drake à la batterie ainsi qu'au tambour à peau, les deux derniers chantent également sur « Hearts remembrance ». C'est un album créé à l'initiative de Gérard Terronès, sur le label Marge lors d'une séance d'enregistrement durant les après-midis des 4 et 5 mai 2001 au Studio du théâtre la Fenêtre à Paris. Je possède la version digipack, une réédition sans livret datant de 2019. Assif Tsahar est né en Israël en soixante-neuf, il s'est fait un nom à la fin des années quatre-vingt-dix, lorsqu'il est parti vers les Etats-Unis. Je l'ai écouté sur ses deux albums signés sur Ayler Records « Soul Bodies 1 et 2 » en compagnie d'Hamid Drake. Deux live très chauds, le premier est daté de 2001, il est enregistré à New-York, et le second de 2002, au live « at the Glenn Miller Café » de Stockholm. Je les cite car ce sont pour moi de solides références concernant ce musicien. Cet album en studio me permet de poursuivre la découverte, et ce que j'entends me convient bien. Hamid Drake est grand ! Le dire c'est bien, mais s'ébaudir c'est mieux, car il nous élève et nous met en allégresse, sa partie sur « Hearts remembrance » est vraiment magnifique avec ce tambour à peau ! Un titre très fort. Gérard Terronès a fait venir « spécialement » sur Paris Peter Kowald et Hugh Ragin pour la session d'enregistrement, le trompettiste est rompu à tout et s'est frotté au free qu'il a adopté, après une solide formation hard bop. Peter Kowald est un vieux routier du free européen, musicien recherché qui sait tout faire, il a beaucoup enregistré et se montre ici somptueux. On remarque l'hommage appuyé à Albert Ayler, « Fathers And Mothers (for Albert Ayler) » signé par le contrebassiste, qui nous renvoie aux pays des esprits et des fantômes. La magnifique version de « Lonely Woman » d'Ornette Coleman qui devient désormais un standard du jazz, les autres titres sont signés du saxophoniste qui, en fait, est leader ici, même si ce n'est pas dit. Chez Gérard on ne « cheffe » pas ! « Dream Weather » est dédié à Laurence et Alexandre Pierrepont, au mariage duquel Gérard, Assif et Hamid se sont rencontrés, et ont évoqué puis décidé ce projet. Un album sans faiblesse, passionnant, avec de grands moments qui s'enchaînent.